le procès de notre compatriote du 19 janvier 2007 à Paris

Message que je reprends sur le site de Kader Moulfi et que je vous communique.

« Nous venons d’apprendre, à l’instant, de la part de Maître Jean-François CHANGEUR, l’avocat au barreau d’Angoulême d’Amid TOUALBIA, que l’audience fixée, au tribunal correctionnel de Paris, le vendredi 19 janvier 2007 à 13H30, sera consacrée à la mise en état de l’affaire.
En conséquence, il est inutile de vous déplacer, ce jour-là, car il vaut mieux attendre le jour, des plaidoiries sur le fond, dont la date vous sera communiquée dans les prochains jours.
Nous comptons, sur toutes et tous nos internautes, pour faire passer l’information, le plus largement possible, en vue d’éviter tout déplacement inutile.
Très cordialement »
Khader MOULFI

Merci à Khader pour son info

Derniers commentaires

Articles récents

Tous à Paris !!!!

Chers blogueurs,

Rendez-vous à Paris le vendedi 19 décembre 2007 à la 17ème chambre correctionnelle de Paris pour soutenir notre ami M. Touablia, injustement accusé par un « pseudo-écrivain » algérien de l’avoir diffamé. Ce « pseudo écrivain » a écrit dans un de ces « livres » que les enfants de harkis étaient des « traîtres par hérédité ». Ce « livre » est financé par le Ministère de la culture française !!! Notra mai est jugé car il aurait écrit un article où il aurait diffamé ce « Monsieur » !! Quelle honte pour notre pays la France !!

Soyez nombeux et vous les présidentiables, sachez que nous sommes à l’écoute des soutiens que vous apporterez.
A bientôt.


à l’attention des présidentiables de 2007

marianne20au20drapeau.gifbonjour à tous,

un blog, un de plus me direz-vous ! C’est paraît-il le nouveau mode de transmission. Alors moi aussi je « me glisser dans la brêche » !!

J’ai décidé d’ouvrir cette fenêtre de discussion pour partager avec vous mes humeurs et mes ressentiments du moment.

Je suis un passionné d’actualité et j’aime débattre.
Depuis quelques mois, je découvre à travers des livres et le témoignage de mes parents la véritable histoire des harkis et l’exploitation honteuse qui en a été faite depuis 1962 par le FLN algérien. Tout cela, au nom du mythe de « la révolution algérienne » : il fallait des coupables et surtout cacher l’état dans lequel se trouve ce pays depuis son indépendance : les harkis ont été des boucs émissaires.

Je n’en veux à personne. J’estime que l’Algérie devait accéder à son indépendance, mais je regrette la façon dont tout cela s’est passé.
Depuis des années, les différents gouvernements français ont utilisé les harkis, au moment où ils avaient besoin d’eux, à l’occasion des différentes élections.

Mais les harkis sont aussi responsables si je puis dire. Ils n’ont jamais su se coaliser pour montrer leur force. Cela était dû à leur illétrisme pour la plupart et la volonté d’oublier les traumatismes subis dans leur chère Algérie. Tout cela peut se comprendre aisément.

Mais nous, les enfants de harkis, noous sommes la relève.
Nous avons fait des études et la découverte de la vérité a été pour beaucoup d’entre nous un choc.
Nos parents, contrairement à ce que véhiculait la propagande, n’étaient pas des « traîtres », mais au contraire des patriotes.
Ils ont défendus leurs familles assassinés par un FLN aveugle et meurtrier qui assassinait son peuple au nom d’une liberté illusoire. Les harkis sont le seuls à s’être élevés contre le FLN en défendant leurs familles. Les autres ont courbé l’échine par peur de subir les foudres des « révolutionnaires ».

J’ai 38 ans et je me dis que dans le débat actuel, à l’heure des corporations, des collectifs, des associations, nous les harkis, sommes trop silencieux. Pourtant, nous représentons une force non négligeable. Nous sommes plus de 2 millions d’électeurs potentiels, en comptant nos frères de coeurs : les pieds-noirs.
Nos chers politiciens ne devraient pas l’oublier lors de ces présidentielles. Bien sûr, nous sommes légalistes, nous ne brûlons pas les voitures, les bus ni les écoles.
Le problème, c’est qu’en France, la rue décide. Celui qui criera le plus fort aura stisfaction.
Que faut-il faire ? Planter des tentes en face de l’Elysée ? Emmener Bernadette Chirac au cinéma etlui montrer un film sur le drame des harkis ?
Les politiciens doivent comprendre que nos parents se sont tus, mais leurs enfants ne l’accepteront pas

Depuis trop d’années, les harkis sont humiliés, insultés par des gens qui ne connaissent rien de leur histoire et qui se contentent de répéter ce qu’ils ont entendus de la propagande FLN et gauchiste.
Dernier épisode en date : un écrivain algérien a commis « un livre » dans lequel il dit en substance que les enfants de harkis sont traîtres par hérédité.
Bien entendu, aucun homme politique français ne s’est ému de cette phrase !
Par contre un de nos compatriotes est attaqué en justice par cet écrivian, car celui-ci aurait été diffamé !! On croit rêver ! Quel Justice française ???
On a l’impression que nos politiques ont peur, peur de blesser ces gens qui nous insultent !
Notre compatriote sera jugé le vendredi 19 janvier 2007 à 13h30 à la 17ème chambre correctionnelle de Paris (quartier saint-michel). J’espère que vous viendrez nombreux pour le soutenir !!!

Je m’adresse aussi aux candidats à l’élection. Nous serons attentifs aux propositions que vous ferez et nous voterons pour celui ou celle qui soutiendra notre droit à l’honneur et à la diginité.
Nous ne demandons pas d’argent, simplment le respect pour nos parents et la reconnaissance de leur choix.
Deux candidaits ont parlé des harkis depuis quelque mois : c’est M. Bayrou et M. de villiers. J’espère que les autres liront ce texte et apporteront des réponses à mes questions.

A bientôt.

ps : dernière info : je vous renvoie sur un site ami http://www.harkisetverite.info/actualite/actualite.html#Castro où vous pourrez voir les propositions d’un candidat qui se bat de notre côté : Roland CASTRO.

Articles plus anciens

Bonjour tout le monde !

La Planète et nous. Fonds S... |
Espace de la différence |
KINESITHERAPEUTES...ORDRE O... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | OpinionOrange
| DESA Economie et Entreprise
| La Jeune Chambre Internatio...